Com'Action Un bout de toi

Journée Internationale des Droits de l’Homme

Savez-vous que vous et moi avions les mêmes droits ?Beaucoup de choses évoluent dans le monde chaque fois qu’un nouveau jour se lève, et ce, dans plusieurs domaines.

Mais quand est-il des droits humains ?Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot (résolution 217 A (III)).Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l’homme est célébrée chaque année le 10 décembre. De cette déclaration, on peut citer en autre « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » Article premier.

Il y a un groupe de mots qui attire plus mon attention dans cet article (bien que l’article en lui-même est assez clair), « égaux en dignité et en droits ».Toute une dissertation, et même une thèse peut être faite autour de cet article, mais je m’en épargne (c’est mieux ?).Humain, nous le sommes tous. Mais Dieu (moi, j’y crois fermement en son existence), a façonné tout un chacun avec des particularités que nous appelons différence. Elle est physique, intellectuelle ou bien d’autres.

Et pour cela, bien de stigmatisation et de discrimination se font encore à plusieurs niveaux.

L’un des cas les plus flagrants, une personne en situation de handicap et une personne dite « normale ».Une personne normale peut être scolarisée alors qu’une personne handicapée NON.

Une personne normale peut occuper de haut poste alors qu’une personne handicapée NON.

Une personne normale peut avoir des grands rêves alors qu’une personne handicapée NON.

Dans ce 21ème siècle ce genre de pensée existe encore, je vous l’assure.

Des personnes en situation de handicap sont encore violentées dans les contrées du monde, mais cela passe le plus souvent sous silence.

Des femmes sont rabaissées, battues, violées souvent même par des personnes qui leur sont très proches. Tu penses trouver refuge en t’exprimant, on te dit, ça va aller, une femme doit supporter la douleur. (comme on le dit chez nous).Ne nous limitons pas à dire STOP AUX Violences, mais STOPPONS LES VIOLENCES.

Il est temps que les choses bougent réellement.… Et personne ne changera les choses, si ce n’est que NOUS.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service
Choose Image